Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Domaine Sport et réflexes de paix

Le domaine "Sports et réflexes de paix" reconnaît l'importance du sport dans la construction de la culture de la paix.

 

Graines de Paix avait fait un important travail de réflexion avec des éducateurs sportifs durant 2006-2009. Grâce à ce travail, elle a eu plusieurs mandats, notamment avec le Musée Olympique, mais aussi avec l'Ecole de Glion et lors d'événements.

Principes

Souvent, les sportifs comme le public pensent que la performance sportive ne peut briller qu'à travers des comportements compétitifs, agressifs, voire guerriers et destructeurs. En réalité, il est d'autant plus magnifique de gagner avec maîtrise et dignité, sans violence ou haine.

Le groupe d'éducateurs et de spécialistes du sport que nous avions réunis entre 2006 et 2009 étaient arrivés aux conclusions suivantes:

1. La performance sportive peut être continuellement améliorée par la culture de la paix

  • en intégrant la loyauté et l’honnêteté dans le jeu sportif (fairplay et plus)
  • en renforçant les réflexes de paix des équipe
  • en diminuant les déviances sportives

2. L'attitude paisible est une énorme force pour réussir dans le sport

Des grands du sport, tels que Roger Federer dans le tennis, ont brillamment montré comment la performance sportive peut exceller en misant systématiquement :

  • sur un calme absolu fondé sur la maîtrise des émotions
  • sur l’instinct gagnant, par opposition à l’instinct tueur
  • sur une saine émulation plutôt que sur une compétition stérile.

3. La culture de la paix a sa place au niveau de l'entraînement

Des entraineurs s'investissent dans un enseignement sportif intégrant :

  • des notions d’auto-arbitrage
  • des rituels de partage.
  • une éducation sportive exigeante, porteuse de valeurs de paix, qui corresponde aux rêves des jeunes athlètes.

 

Autres liens entre sport, bagarres et guerres

La philosophie de l'Olympisme a été de tout temps de focaliser les hommes sur les exploits physiques dans un cadre réglementé, qui les détourne des bagarres et des guerres et les font apprécier la camaraderie entre personnes de même niveau. A l'inverse, si le sport devient guerrier, il contribue à la déshumanisation des sportifs comme du public. Du coup, beaucoup de jeunes ne font aucun lien entre cette forme de déshumanisation et les guerres, jusqu'à ce que qu'on leur demande si leurs proches ou eux-mêmes ont dû fuir un conflit violent au péril de leur vie. Et là, soudain, ils comprennent.

 

Matériels et outils pédagogiques

Aujourd'hui, notre implication principale dans le sport est le développement d'activités sportives pour l'école dans le cadre du Manuel d'éducation à la paix :

  • savoir-être et savoir faire dans le sport comme discipline scolaire
  • capacités transversales dans le cadre de Corps et Mouvement (Plan d'Etudes Romand).

 

Nous sommes sollicitées occasionnellement pour:

  • des ateliers qui s'appliquent aux sports (jeux coopératifs, autres activités physiques)
  • lors de conférences et forums
  • lors de manifestations extérieures.