Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Vision: Cultures, religions et valeurs humaines

Plus une culture ou une religion relie par ses valeurs humaines, plus elles est ouverte et inspirante pour les autres. Et plus elle assure ainsi la paix. Si les cultures et les religions ne relient en leur sein que par leurs différences et leurs signes extérieurs, elles inspirent la méfiance réciproque et elles mènent ainsi à la guerre.

Dépasser les sources de tension interculturelles


Les personnes d'une religion se méfient parfois des autres religions, ou même, les méprisent. Cela arrive aussi à l'intérieur d'une même religion. Face à des personnes qui n'ont pas la foi religieuse, cette méfiance ou ce mépris peuvent devenir encore plus forts. De même, les personnes peu attachées à une religion se méfient parfois des personnes croyantes pratiquantes, ou même les méprisent. Il en résulte parfois des frictions, des conflits ou pire, des violences. Et ce faisant, les personnes concernées se retrouvent en contradiction avec leurs propres valeurs.

Pourtant, si des personnes qui se croient si différentes, culturellement ou sur le plan de la foi, dépassent leur méfiance pour échanger sur les valeurs humaines de l’une et de l’autre, elles découvriront à quel point des personnes si différentes partagent et vivent des valeurs communes.

 

Les contradictions du communautarisme

L'ouverture est une disposition positive qui rassure les uns et effraie les autres.

Ceux qui font le choix d'un communautarisme le font pour se sentir appartenir à un groupe uni, soudé par un idéal, et pour se sentir plus en sécurité. Mais dans les faits, les communautarismes mènent à des résultats opposés...

Plus des populations se réfugient dans des communautés, plus elles se méfient des autres communautés. Vivre en vase clos dans une communauté aiguise ces sentiments de méfiance, au point que progressivement, le monde extérieur devient une masse immense "d'ennemis". Ce phénomène, à son tour, accroît les risques de violence et démultiplie le sentiment d'insécurité, puis la sécurité elle-même.

A l'inverse, ceux qui font le choix de l'ouverture à tous, ressentent fortement l'unité de l'humanité, ce qui les nourrit humainement et spirituellement, et ce qui accroît leur sentiment de sécurité. Ils peuvent déambuler, échanger dans des environnements culturellement très différents sans se sentir en danger. Ceux qui vivent leur foi monothéiste peuvent se sentir ainsi en harmonie avec l'unicité préconisée et ceux qui n'ont pas la foi religieuse, mais plutôt une foi en l'humanité, peuvent eux aussi, goûter à l'harmonie lorsqu'une rencontre mène à ce constat d'unicité.

Un peu d'humour à ce sujet....

Les identités multiples

Concept clé du livre Les Identités meurtrières d'Amin Maalouf, c'est aussi un concept clé des programmes de formation à l'éducation à la paix de Graines de Paix. Nos racines sont multiples depuis les temps immémoriaux. Des mouvements de migration du sud au nord, d'est en ouest, sur chaque continent, décennie après décennie, font que si nous devions faire un test génétique, nous serions surpris des résultats! Et c'est une bonne chose. Avoir conscience que nos identités sont multiples permet de mieux ressentir l'unité humaine et de tenir bon face aux pressions politiciennes visant des guerres identitaires.

Dire non à la violence politique pour motif religieux ou spirituel


Pour vous inspirer, nous vous invitons :

  1. à lire nos citations sur le thème "religion et paix".
  2. à lire et signer L'Appel spirituel de Genève.