Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Programme

Graines de Paix France vise à mettre en oeuvre un programme national d'éducation de qualité, permettant de recréer un climat motivant pour les enseignants comme pour les élèves, pour apprendre, apprendre à être et apprendre à vivre ensemble. Un programme pour que l'école apporte et renforce les compétences permettant le respect et l'estime, le dialogue et la coopération, l’inclusion et l'appartenance, comme remparts contre la violence.

Ce programme s'assoit sur l'expertise développée depuis 2012 par le siège international de Graines de Paix dans un programme similaire dans un autre pays francophone. Il prend en compte aussi l'expérience acquise depuis 2009 dans les départements de l'Ain et de la Haute-Savoie en termes d'ateliers pédagogiques dans les classes et d'animations autour de l'Exposition Ni hérisson, ni paillasson (© Cenac). En 2014, Graines de Paix a initié des relations avec le Ministère de l'Éducation, ainsi qu'avec l'Observatoire de la violence qui en dépend. En 2015, la Collection Grandir en Paix a été testée dans des écoles de l'Ain. En 2016, des liens de collaboration ont été tissés avec des conseillères pédagogiques de l'Inspection de Gex.

Objectifs du programme proposé

Le programme envisagé vise trois objectifs:

  • Contribuer à améliorer la qualité de l’éducation et les résultats scolaires à l’aide d’un programme d’éducation à la culture de la paix (ECP) qui équipe les enseignants de pratiques pédagogiques participatives, coopératives et expérientielles, permettant de motiver les élèves à apprendre, à réfléchir ensemble et à réussir leur parcours scolaire.
  • Prévenir la violence physique et psychique à l’école et promouvoir le respect des droits de l’enfant en formant les enseignants à des méthodes éducatives et des postures d'autorité permettant d’améliorer la qualité de la relation maître-élèves, de 
faciliter la gestion de classe et de favoriser un climat scolaire sécurisant pour les enfants.
  • Contribuer plus largement à un climat de paix dans le pays, en formant une génération entière d'enfants aux valeurs humaines, aux compétences psychosociales, au discernement et aux alternatives à la violence.

Méthodologie et activités

La méthodologie de Graines de Paix est systémique. Il s’agit de mettre en place un mécanisme de transformation des postures et des pratiques d’enseignement à grande échelle en intervenant de façon systématique et transversale au sein du secteur éducatif public.

Le programme se base sur une méthodologie de renforcement des capacités des enseignants par un mécanisme de formation de formateurs selon le schéma suivant :

  • une étude pour analyser les besoins, les attentes et les disponibilités des acteurs éducatifs (enseignants, conseillers pédagogiques, inspecteurs) et des parents
  • des formateurs experts à former au début du pro
gramme, par région. Ils pourront être sélectionnés parmi les acteurs éducatifs et parmi des formateurs formant déjà aux compétences psychosociales
  • 26 cycles de formation des enseignants à l’éducation 
de qualité, fondée sur la culture seront à mettre en place, un par rectorat.
  • Pour chacun des cycles de formation par rectorat, 2 formateurs auront à accueillir 20 inspecteurs et conseillers pédagogiques pour les former durant une session de 5 jours.

  • Au cours des 6 mois suivant leur formation, chacun de ces 20 formateurs s’engageront à donner 4 formations de 4 jours chacune à des enseignants d’école primaire. Chaque session est suivie par 20 enseignants. Au total, 80 enseignants seront à former par formateur.
  • 5 à 9 mois après la fin de leur formation, les formateurs visiteront chacun les enseignants bénéficiaires dans leur classe. Ils prendront le rôle de mentors dans le but de les aider à renforcer leur maîtrise des postures et pratiques afin d'instaurer la culture de la paix à l'école et dans la vie.

Résultats attendus

Le résultat optimal serait de toucher la totalité des enseignants actifs du primaire des écoles publiques (330'500 avec Mayotte), ainsi que les enseignants-élèves en formation initiale, afin de permettre à la totalité des élèves du primaire du public (5'880'900) dans les 46'962 écoles primaires publiques (maternelle+ élémentaire) (1) de bénéficier régulièrement de l’amélioration du climat de classe, des postures pédagogiques des enseignants et des approches pédagogiques d’une éducation de qualité. 

Une évaluation sera à prévoir à mi-parcours, rectorat par rectorat, pour mettre en évidence la réduction de la violence à l’école, la réduction de l’absentéisme dû aux peurs, l’augmentation des compétences psychosociales, avec une dynamique de classe plus inclusive et plus participative.

Les résultats quantitatifs et qualitatifs de l’évaluation devraient confirmer les changements suivants :

  • Des enseignants moins stressés, plus calmes, plus à mêmes de maîtriser leurs émotions, et plus empathiques avec l'ensemble des élèves
  • Des enseignants plus à l’aise, menant un apprentissage actif et centré sur l’enfant.
  • Une salle de classe vivante, où les élèves sont participatifs, engagés et habitués à réfléchir.
  • Des enfants qui se sentent en sécurité à l’école et qui s’absentent moins.
  • Une communauté scolaire qui propose d’autres méthodes de résolution du conflits que la violence.
  • Des changements individuels vécus à l'échelle du pays, qui contribuent à une transformation sociale positive et durable.

(1) Source: Site web de l'éducation nationale, MENESR-DEPP, chiffres pour 2014.

Partenariats

Un projet de cette envergure requerra un partenariat stratégique avec le Ministère de l’Education Nationale à plusieurs niveaux, tout d'abord avec les services de la DGESCO responsables respectivement de la réussite scolaire, de l'innovation et de la prévention de la violence, puis avec les rectorats et les inspections pour la mise en oeuvre. L'expérience ailleurs montre que ces deux derniers auront un rôle moteur à prendre pour permettre la réussite des formations dans la durée: via le soutien logistique et pour assurer l'accueil et l'adhésion.

Des partenaires financiers du programme de Graines de Paix France sont recherchés.