Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Émotion, émotions

1. Définition de base :
Mouvements affectifs soudains et temporaires, en réaction à un événement, une interaction humaine ou une pensée, accompagnés de changements physiologiques (cœur, pouls, respiration, température, sueur, pleurs, rires, tension, relâchement,…).

Etymologie : mouvement affectif (venant en réaction).
 
Un même mot peut désigner une émotion ou un sentiment selon qu'il est ressenti comme un état affectif soudain, accompagné de changements physiologiques, ou qu'il est ressenti comme un état affectif stable, sans réactions physiologiques soudaines.  

2. Définition élargie, proposée dans une approche d’éducation à la paix :
Mouvements affectifs soudains et temporaires, en réaction à un événement, une interaction humaine ou une pensée, accompagnés de changements physiologiques (cœur, pouls, respiration, température, sueur, pleurs, rires, tension, relâchement,…),
qui éloignent ou approchent d’un état affectif d’équilibre, de sérénité, de plénitude, de bien-être, d'élan.

  1. Emotions et état d'équilibre
    Cette définition élargie part du principe que l'état habituel d'une personne est généralement un état d'équilibre. La  survenue d'une émotion tend à l'éloigner de cet équilibre. L'accueil d'autres émotions peut lui permettre de revenir à son état d'équilibre. Elle met donc l'accent sur l'état d'équilibre, considéré comme un état serein, souhaitable et habituel, puis la perturbation de cet équilibre - par la survenue d'émotions engendrées par des événements, des interactions humaines ou des pensées, suivi du retour à cet  équilibre - par l'accueil d'émotions qui apportent du bien-être, qui apaisent, générées par d'autres événements, interactions ou pensées.
     
    Elle vise à mieux faire ressortir les différentes émotions positives : celles qui procurent un bien-être, calment, ou tirent vers le haut, face aux émotions négatives : celles qui procurent un mal-être, perturbent, remuent ou tirent vers le bas.
     

  2. Emotions positives, émotions négatives
    La recherche de paix (paix intérieure, relations de paix, bien vivre ensemble) implique de s'intéresser à toutes les émotions : pas seulement à celles perçues comme déstabilisantes ou déprimantes (émotions négatives), mais aussi à celles, positives, qui vont pouvoir apporter apaisement, équilibre, sérénité, plénitude, vitalité - dans les relations humaines, sociales et collectives, et en soi.

  3. Catégories d'émotions en termes de relations humaines et sociales
    Dans cette optique, il est intéressant de regrouper les émotions selon qu'elles concernent la relation à soi ou avec les autres, en associant celles qui rapprochent de l'état d'équilibre à celles qui le perturbent :
     
    Mouvements affectifs relatifs à soi
     
    - Émotions qui éloignent ou rapprochent d'un état affectif intérieur d'équanimité, de sérénité, de bien-être
     (colère, agitation, peur, angoisse, frustration,.../ calme, tranquillité, placidité, détachement,...)
     
    - Émotions qui traduisent une perte ou un gain d'élan, de motivation,  de plénitude, de contentement personnels
     (tristesse, honte, désenchantement, abattement, blocage.../ joie, fierté, enchantement, exaltation, libération…).
     
    Mouvements affectifs relatifs à l'autre, aux autres
     
    - Émotions qui expriment un mouvement d'éloignement ou de rapprochement vers l'autre
     (rejet, répulsion, déni, haine,.. / accueil, attraction, réconciliation, amour,...)
     
    - Émotions et pertes d'émotions qui expriment un réveil ou une perte d'élan pour l'autre
     (considération, sympathie, empathie,.../ indifférence, insensibilité, apathie,...).

 
Note:  
L’approche psychologique privilégie la distinction entre émotions de base et émotions complexes.
Cette classification est peu utile pour  mieux cultiver des relations de paix. Elle ne mène d'ailleurs pas à une unanimité des chercheurs quant au choix des émotions à classer comme  simples ou complexes. Elle met l'accent sur les émotions dites simples (joie, surprise, colère, tristesse, peur,...) souvent au détriment des nombreuses autres émotions (plus d'une centaine, voire plus), par exemple, la honte, la jalousie, l'abattement, le blocage, l'agitation, ...  et la bienveillance, la compassion, l'exaltation, la libération, la tranquillité, le zèle, ...

Navigation
Retrouvez-nous sur :

 

Traductions