Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Identité culturelle

L'identité culturelle est ce par quoi se reconnaît une communauté humaine (sociale, politique, régionale, nationale, ethnique, religieuse,... ) en termes de valeurs, de pensées et d'engagement, de langue et de lieu de vie, de pratiques, de traditions et de croyances, de vécu en commun et de mémoire historique.

L'identité culturelle d'une communauté est rarement statique, évoluant avec le cours de l'histoire et de l'actualité, les mouvements migratoires, le cotôiement avec d'autres identités culturelles et les avancées et reculs de la civilisation.
 
L'identité culturelle d'une personne est généralement plurielle...

L'identité individuelle de chaque individu comprend et réunit plusieurs identités culturelles, dont celles de ses  deux parents et des aïeux et celles rencontrées et intégrées durant la vie. Cette identité culturelle plurielle de chaque personne est en constante mouvance, et peut s'enrichir, ou pas, au fur et  à mesure que la personne grandit, murit, lit, voyage, dialogue, côtoie,  se marie, socialise ou se heurte avec des cultures multiples autres.
 
Cette identité culturelle plurielle est une des  composantes essentielles de l'identité de chaque individu : plus elle est plurielle, et ressentie comme telle par l'individu, et plus celui-ci  sera à même d'être à l'aise, efficace, voire heureux dans des situations culturelles autres (sociale, politique, régionale, nationale, ethnique,  religieuse,...).
 
La notion de mouvance de l'identité culturelle est étayée dans les textes suivants:
 
"... Avec  la complexité des sociétés modernes, apparaît une conception de  l'identité qui se construit en interaction entre la personne et la  société. Cette conception fait la jonction entre ce qui est issu de  l'intérieur et ce qui vient de l'extérieur. S'appuyant sur un noyau identitaire central, elle est conçue de manière à ce qu'un dialogue  permette l'intégration de diverses identités présentes dans le monde externe. La personne qui les intègre se trouve à avoir plusieurs identités qui peuvent être compatibles ou contradictoires. De cette conception fragmentée de l'identité émerge la définition postmoderne où la personne vit des transformations continuelles selon la façon dont  elle se représente les différents systèmes culturels. A mesure que ces  systèmes se multiplient, la personne est confrontée à redéfinir son identité et à créer un sens d'unité qu'elle traduit dans une "histoire personnelle" ou un "récit du moi" (Brunet, 1991). L'identité culturelle passe donc par de constantes redéfinitions, ce qui signifie qu'elle peut  être fréquemment sujette à révision."
 
Source: Mariette Théberge, Revue des sciences de l'éducation de McGill, vol 33, automne 1998, pp. 267-268.
 
"La  compression du temps et de l'espace contribue à la vie sociale et  affecte l'identité culturelle de la personne (Giddens, 1990). Il en  résulte donc soit un désir d'homogénéisation culturelle du monde  postmoderne, soit une résistance à cette homogénéisation par  l'affirmation d'identités particulières, locales ou nationales, soit  l'émergence d'identités hybrides qui profitent du déclin des identités  nationales".
Idem, p.268.

Navigation
Retrouvez-nous sur :

 

Traductions