Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Réussite éducative

Réussite de chaque élève sur les plans scolaire, humain, social et comme éco-citoyen.

Note: la réussite scolaire n'est qu'un des objectifs de l'enseignant, et elle est dépendante de la réussite de l'élève sur les trois autres plans - humain, social, éco-citoyen.

Voir d'autres définitions ci-dessous.

La réussite éducative est beaucoup plus vaste que la réussite scolaire. Ce concept concerne à la fois l’instruction (intégration de savoirs académiques), la socialisation (acquisition de savoirs, valeurs, attitudes et comportements utiles au fonctionnement en société) et la qualification (préparation à l’insertion professionnelle). La réalisation de son plein potentiel et l’atteinte de buts personnels fixés par l’étudiant-e sont aussi des dimensions importantes de ce concept."

Source: CREPAS (Centre régional de prévention de l'abandon scolaire, Canada).

 

Il conviendrait aussi de rompre avec une distinction simpliste entre une instruction qui serait essentiellement cognitive et une éducation qui serait essentiellement affective, sociale ou relationnelle. Tous les apprentissages fondamentaux associent, d'une part, des concepts, des connaissances et, d'autre part, un rapport au monde, un projet, des attitudes, des valeurs. Bien malin qui pourrait dire, par exemple, si travailler le rapport au savoir, la curiosité, le droit à l'erreur ou la capacité de formuler des hypothèses relève de l'instruction ou de l'éducation. L'éducation n'est pas seulement physique, musicale, artistique, civique, morale, religieuse, elle est aussi mathématique, linguistique, scientifique, historique, géographique, épistémologique. Le double sens du concept de " discipline " devrait nous rappeler que la connaissance n'est pas dissociable d'un rapport au monde, à soi et aux autres.

On ferait donc bien de ne pas remettre en selle une opposition simpliste et dépassée entre l'éducation et l'instruction et de prendre acte du fait que, si l'on persiste à établir une distinction, elle ne correspond pas et n'a jamais correspondu à un strict partage des tâches entre l'école et la famille. Dès sa naissance, l'école s'est définie comme une entreprise éducative, que ce soit dans le registre religieux ou civique. Elle est d'emblée intervenue sur le même terrain que les familles, en partie pour prolonger ou " redresser " leur action éducative. Limiter l'école à la transmission de savoirs, c'est méconnaître sa mission de civilisation, avec toute l'ambiguïté de ce programme : libérer et normaliser. Bref, éducatif et scolaire ne sont pas antinomiques et il n'y a aucune raison de limiter la réussite scolaire aux apprentissages les plus traditionnellement associés à l'idée d'instruction."

Philippe Perrenoud, Professeur, Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, Université de Genève, dans Réussir à l'école : tout le curriculum, rien que le curriculum !, 2002.  

Navigation
Retrouvez-nous sur :

 

Traductions