Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

DELMAS Philippe

photo

Homme d'affaires, par ailleurs, spécialiste des questions de sécurité et de vivre-ensemble.

Français
 - 

Biographie

Philippe Delmas, spécialiste des questions de sécurité et de vivre-ensemble, diplômé de l'ENA, docteur en économie et maîtrise de mathématiques, a fait une partie de sa carrière comme Chargé de mission auprès du Ministère des affaires étrangères pour les questions de
sécurité nationale. Il a ensuite gravi les échelons des grands groupes militaro-industriels de la France (Matra, Airbus, EADS) qu'il quitte en 2006. Il est ensuite consultant en stratégie industrielle pour les grands groupes français.

Il est connu dans le domaine de la paix pour son livre, "Le bel avenir de la guerre" (1995), où il prêche le vivre-ensemble des minorités dans un même état fort, plutôt que la dislocation des grands états en petits états d'autant de minorités. Il est invité à ce titre à l'UNESCO en 1997 où il fait une conférence intitulée "Peut-il exister une politique de paix?" également sur l'importance du vivre-ensemble pour éviter les nouvelles formes de guerres civiles.

Par ailleurs alpiniste, il a passé trois ans au Tibet pour grimper plusieurs 8'000 mètres (1987-90).
 

Publications

  • Il n’y a pas de malheur français, 2006
  • Le bel avenir de la guerre, Éd. Gallimard, Paris, 1995
  • Le maître des horloges - Modernité de l’action publique, Éd. Odile Jacob, Paris, 1991
  • La stabilisation du prix des matières premières : un dialogue manqué, Éd. Economica, 1983.
  • Divers articles économiques et financières.
     

Culture démocratique et désamorçage des conflits

Je ne crois pas que la généralisation des institutions démocratiques soit un moyen de garantir la paix ; sur ce plan, je persiste et signe...

Des États forts pour un vivre-ensemble des minorités

Je crois vraiment que si nous privilégions des États forts, en y associant un véritable droit des minorités, y compris un droit international des minorités, nous ouvrirons probablement la porte à la possibilité pour les hommes de vivre ensemble, parce qu’ils pourront se reconnaître différents.
  • Citation

L'avenir des États nés dans l'hostilité

Lorsque des groupes humains ne se sentent plus la capacité de vivre ensemble - toujours cette question essentielle -, de vivre avec l’État dans lequel ils se trouvent et avec leurs concitoyens, ils se séparent ; et, pour se séparer, ils n’ont actuellement d’autre moyen que de se proclamer comme nations et de se faire reconnaître comme États...

L'Histoire du vivre-ensemble

L’Histoire est la liste sans fin de nos tentatives — jusqu’à maintenant assez peu fructueuses, il faut bien le reconnaître — pour apprendre à vivre ensemble.

  • Citation

La guerre, c'est l'incapacité à vivre ensemble

La guerre et la paix, c’est, au sens véritablement politique du terme, l’impossibilité ou la possibilité de vivre ensemble. (...) Le problème de la guerre et de la paix est celui de l’incapacité ou de la capacité à vivre ensemble.

Le premier des droits de l’homme est de vivre en paix.

Il ne faut pas oublier, en effet, lorsqu’on parle de droits de l’homme, que le tout premier des droits de l’homme est de vivre en paix. Ce n’est pas la démocratie parlementaire, ce n’est pas l’économie de marché ; c’est de vivre en paix, parce que, le jour où il y a la guerre, il n’y a plus rien d’autre.