Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

HOUPHOUET-BOIGNY Félix

photo

Premier président de la République de Côte d’Ivoire, il a œuvré pendant la décolonisation pour l’établissement d’une communauté franco-africaine, et pour moderniser l’économie des pays africains, afin de limiter les effets négatifs de l’occupation coloniale.

Ivoirien
1905 -  1993

Biographie

Félix Houphouët-Boigny exerce tout d’abord comme médecin de 1925 à 1939. Mais à la mort de son frère, il retourne dans son village de Yamoussoukro pour en devenir le chef. Il y cultive le cacao et le café dans la plantation héritée de son père, et y construira plus tard un dispensaire à ses frais. Durant cette période, il améliore considérablement le rendement  de ses plantations, mais également les conditions d’hygiène dans la région.

En 1944, alors âgé de 40 ans, il est l’un des fondateurs du Syndicat agricole africain (SAA), dont il est élu président, afin de lutter contre les planteurs européens et le travail forcé, que Félix Houphouët-Boigny parviendra à faire abolir en 1946. Il est alors député en Côte d’Ivoire, et siège à l’Assemblée nationale française.

EN 1946, il transforme le Syndicat agricole en Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), qui intègre un parti interafricain, le Rassemblement démocratique africain (RDA) ; il en devient le président.

Après avoir entretenu l’espoir d’une décolonisation en douceur, avec l’émergence du concept de Françafrique basé sur l’égalité et la fraternité des peuples, il se résout à proclamer l’indépendance de la Côte d’Ivoire, en 1960. A la tête du parti unique du pays depuis 1957, il devient en toute logique le premier président de cette jeune République, et le restera jusqu’à sa mort en 1993.