Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

MICHEL Noémi

photo

Docteure en science politique à l'Université de Genève, spécialiste des questions sociopolitiques qui affectent les groupes porteurs de différences culturelles, religieuses, ethniques ou raciales au sein des démocraties libérales.

Suissesse
1983 - 

Biographie

Noémi Michel s'intéresse a plusieurs autres thématiques d'actualité, dont les politiques mémorielles, les études post-coloniales et les demandes reconnaissance et d'accomodation des musulmans en Suisse («Between Demands for Recognition and Politics of Accommodation: the Cultural, Social, and Political Orientations of Muslims in Switzerland».

Co-fondatrice et coordinatrice d'un groupe de recherche transdisciplinaire: "Thinking postcolonial and racial difference" (POST IT), Institute for Citizenship Studies, Université de Genève, depuis 2008.

 

Elle est détentrice de plusieurs prix ainsi que de financements du Fonds national suisse pour participer à des études thématiques.

Liberté d'expression et démocratie

A la question : "Peut-on tout dire au nom de la liberté d'expression", Noémi Michel répond :

"Oui et non. Oui, car seule une opinion publique complètement libre peut débusquer la vérité au milieu des préjugés, et donner à chacun l'assurance que son opinion a sa place dans le processus démocratique. Non, car les mots ont un effet : ils peuvent être des actes d'agression, d'exclusion, de violence, réduisant au silence et amputant la démocratie."