Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

SCHILLER (von) Johann Christoph Friedrich

SCHILLER (von) Johann Christoph Friedrich

Poète et écrivain.

Allemand
1759 -  1805

Biographie

Issu d'une famille modeste, dont le père était militaire, il fut remarqué par le Duc Karl Eugen de Wurtemberg vers 1764 qui lui propose d'intégrer l'établissement qu'il a fondé, la Karlsschule. En 1773, Friedrich von Schiller étudie le droit puis dès 1775 la médecine. En 1780, il écrit son mémoire de fin d'études et devient médecin militaire à Stuttgart.

En 1781, il publie Die Räuber anonymement. En 1783, il travaille comme bibliothécaire et en 1785 comme poète de théâtre à Mannheim. Première rencontre avec Goethe en 1788, année où il occupe un poste de professeur d'histoire et de philosophie à Iéna. Plus tard, Goethe le pousse à écrire pour un journal satirique.

Suite à ses nombreux écrits contre les tyrans, la France de la Révolution lui offre la citoyenneté française en 1792. Retour en Allemagne en 1799, il écrit plusieurs pièces de théâtre et fonde avec Goethe le Weimar Theater qui sera très vite à la pointe de la scène théâtrale, permettant ainsi une renaissance du genre dramatique.

Friedrich von Schiller reste à Weimar jusqu'à sa mort en 1805 à l'âge de 45 ans, il est annobli en 1802, la particule « von » est rajoutée devant son nom.

En 1785, il écrivit l'Ode à la joie, repris par Ludwig Van Beethoven en 1824, dans le quatrième mouvement de la Neuvième Symphonie, L'hymne à la joie, devenu, l'hymne officiel de l'union Européenne depuis 1985.
 

Publications

Bibliographie sélective:

  • Les Brigands, 1781
  • Cabale et Amour, 1783
  • Ode à la joie, 1785
  • Don Carlos, 1787
  • Du sublime, 1798
  • Guillaume Tell, 1804

Vaincre

Un ennemi simplement vaincu peut revenir en force, mais un ennemi réconcilié est véritablement vaincu.