Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

De la violence à l'espérance

Dans la notion d'exaspération, il faut comprendre la violence comme une regrettable conclusion de situations inacceptables pour ceux qui les subissent...

...Alors, on peut se dire que le terrorisme est une forme d'exaspération. Et que cette exaspération est un terme négatif. Il ne faudrait pas ex-aspérer, il faudrait espérer. L'exaspération est un déni de l'espoir. Elle est compréhensible, je dirais presque qu'elle est naturelle, mais pour autant elle n'est pas acceptable. Parce qu'elle ne permet pas d'obtenir les résultats que peut éventuellement produire l'espérance.

  • Source : Indignez-vous!, Indigène éditions, p. 18
  • Date de publication : 2011-01-10
  • Thèmes : Violence
HESSEL Stéphane HESSEL Stéphane

Co-rédacteur de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (1948). Résistant, puis diplomate, ambassadeur, auteur, militant politique.