Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

L’étranger du village voisin

On peut pousser le patriotisme toujours plus loin dans la petitesse : jusqu’à l’échelle des communes et des villages..

...Et alors (un pays) n’est plus qu’une masse d’immigrés ! La patrie n’est pas un nombril (…), faisons les choix pragmatiques qui préservent à la fois la cohésion nationale et la bonne entente avec nos voisins.

photo STOECKLIN Daniel

Professeur de sociologie.