Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Identité

Mes frères blancs de couleur

Cher frère blanc,
  Quand je suis né, j’étais noir,...
  Quand j’ai grandi, j’étais noir,
  Quand je suis au soleil, je suis noir,
  Quand je suis malade, je suis noir,
  Quand je mourrai, je serai noir.

Tandis que toi, homme blanc,
  Quand tu es né, tu étais rose,
  Quand tu as grandi, tu étais blanc,
  Quand tu vas au soleil, tu es rouge,
  Quand tu as froid, tu es bleu,
  Quand tu as peur, tu es vert,
  Quand tu es malade, tu es jaune,
  Quand tu mourras, tu seras gris.

Alors, de nous deux,
Qui est l’homme de couleur ?

 

1926

Ce que l'homme brûle d'atteindre

La signification de l'homme ne réside pas en ce qu'il atteint, mais plutôt en ce qu'il brûle d'atteindre.

1923

Vos enfants...

Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à la Vie. Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne sont pas à vous.

1900

La nature de l'homme est comme une rivière

Un des préjugés les plus enracinés et les plus répandus consiste à croire que tout homme a en propre certaines qualités définies, qu’il est bon ou méchant, intelligent ou sot, énergique ou apathique, et ainsi de suite. Rien de tel, en réalité...

18 avr. 2009

La construction d'une identité

C'est en passant par des images et des représentations que se cristallise une identité, individuelle aussi bien que collective.

2010-03-03

Identités multiples

L’identité de chaque personne est constituée d’une foule d’éléments qui ne se limitent évidemment pas à ceux qui figurent sur les registres officiels. Il y a bien sûr, pour la grande majorité des gens, l’appartenance à une tradition religieuse, à une nationalité, à une famille plus ou moins élargie ; à une profession ; à une institution ; à un certain milieu social…

2002

Faire la paix avec soi pour faire la paix

Nous devons apprécier notre singularité, notre "unicité" à sa juste valeur: apprendre à aimer ce qui nous rend différents des autres. Or nous sommes souvent sévères envers nous-mêmes...

Etre le plus fort

Un maître qui est authentique dans sa manière de penser, peut détruire et amener son adversaire à la défaite avec ses yeux et son âme – sans jamais frapper un coup. Il peut marcher loin d’un combat avec dignité et fierté. Un homme qui est fort en son intérieur, n’a aucun besoin de démontrer sa puissance.

1926

Écouter sa voix intérieure

Tends l'oreille et écoute, tu entendras ta propre voix dans toutes les voix.

2012

Donner du sens à l'apprentissage

Il semble que dans la majorité des cas, l’étincelle allumée poursuit sa course durant de longues années. En effet, par le lien qu’il établit avec l’élève, l’enseignant permet à l’enfant de créer du sens, il permet à celui-ci de se projeter dans l’avenir, de donner une direction et une signification à son travail scolaire, voire à son existence.

Des racines... aux bourgeons

De toutes les manières imaginables, la famille est le lien avec notre passé et le pont vers notre avenir.

16 août 2015

Dépasser le repli identitaire

L’histoire décrit toujours le changement (...). Celui qui est capable et a envie d’apprendre n’a pas peur de l’avenir. Il n’est pas figé dans des représentations de l’histoire, ne craint pas l’imprévisibilité de notre temps.

Concrétiser son idéal pour être un avec soi-même et avec le monde

Si vous croyez à un idéal, demandez-vous si cet idéal croit en vous.

Complicités identitaires

On ne peut pas, chacun de notre côté, exhiber notre passé pour demander à l'autre le respect. Il faut dépasser le cadre de la peau, dépasser le cadre de l'histoire, et voir dans le présent comment nous pouvons former des complicités pour aboutir à quelque chose d'essentiel.

Ce qui se trouve en nous

Ce qui se trouve devant nous et ce qui se trouve derrière nous importent peu, comparés à ce qui se trouve en nous.

1694

Apprendre à identifier ses besoins

Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins...

mai 2014

Vous êtes des fromages blancs!

Il y avait une fois une petite fille de 8 ans. Elle était vietnamienne, joyeuse et avec un caractère certain! Seulement voilà, cette année, elle allait à une nouvelle école. Puis, un jour, quand elle passa l'école maternelle, il y avait des tous petits, vraiment tous petits, qui étaient tous accoudés au muret. Et là, quelle ne fut sa surprise quand ils lui lancèrent des mots très méchants...

C'est qui, l'ennemi ?

"L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui !"

Le commencement de la sagesse...

La connaissance de soi est le commencement de la sagesse.

1643

Apprendre à se connaître...

Apprends à te connaître, et descends en toi-même.

Nous sommes seuls responsables

Nos parents sont peut-être responsables de qui nous sommes, mais nous seuls sommes responsables de qui nous devenons.

La gratitude comme définition

On pourrait presque définir quelqu'’un par son attitude envers la gratitude.

1 oct. 1986

L'humanitude

L'humanitude, c'est s'apercevoir qu'on est sur terre pour devenir quelqu'un.

1947

Aimer un étranger comme soi-même...

Aimer un étranger comme soi-même implique comme contrepartie : s’'aimer soi-même comme un étranger.

2008

Altérité(s)...

L'autre n'est pas seulement différent de toi, il l'est encore différemment que tu ne l'as imaginé.

26 janv. 2016

L'identité, unique et plurielle

L'identité est d'autant plus unique qu'elle est plurielle. Plus elle est plurielle, moins il y a des "autres"; plus elle est plurielle, moins elle mène aux guerres et plus elle sert la paix.

1998

Vers une nouvelle approche de la notion d’identité

L’évolution actuelle pourrait favoriser, à terme, l’émergence d’une nouvelle approche de la notion d’identité...

2011-08-29

Tout comme la graine peut devenir un arbre

Tout comme la graine peut devenir un arbre, chaque être humain peut devenir pleinement lui-même.

Tous semblables?

La nature fait les hommes semblables, la vie les rend différents.

1887

Soyons multiples

Ne soyons plus anglais ni français ni allemands. Soyons européens. Ne soyons plus européens, soyons hommes. - Soyons l'humanité. Il nous reste à abdiquer un dernier égoïsme : la patrie.

Rencontres créatives d'identités

Être noir ne veut rien dire si, et seulement si, on pense simplement que l'identité se conçoit par la couleur de la peau. Tout le monde a une identité. Ce qui est important c'est quand ces identités se rencontrent et créent quelque chose de nouveau.

19e siècle

Quand le vide intérieur mène au racisme

Je plains la personne qui n'a que sa couleur blanche à vanter.

2010-03-03

Pour que l'identité ne mène pas à la guerre

On ne sait jamais où s’arrête la légitime affirmation de l’identité, et où commence l’empiètement sur les droits des autres ! Ne disais-je pas tantôt que le mot « identité » était un faux ami ? Il commence par refléter une aspiration légitime, et soudain, il devient un instrument de guerre.

1998

Politiques religieuses

Séparer l’Église de l'Etat ne suffit plus, tout aussi important serait de séparer le religieux de l'identitaire.

23 mars 2015

On n'hérite pas d'une identité, on la crée

La religion n'est pas productrice d'identité. C'est en créant sa propre œuvre que l'être humain crée son identité particulière. On n'hérite pas d'une identité, on la crée. La religion vient du passé, tandis que l'identité est dans l'avenir. Dans cette manière de concevoir l'identité, comme le font par exemple les mystiques, l'autre prend une place essentielle. Il n'est plus un élément extérieur, mais il devient constitutif de moi-même.

17 août 2007

Ma patrie

On dit père grec, mère suisse et française... On me demande, mais alors, quelle est votre patrie ? Je dis que je ne suis ni tout à fait d'ici, ni tout à fait de là-bas. Ma patrie, c'est la relation. La relation est une réalité vitale. Parce qu'elle porte en elle le sens de l'autre ; (...) si on n'a pas le sens de l'autre, on a de la peine à vivre.

décembre 2001

Lieux d'origine, lieu d'arrivée

Il m’arrive de dire que ma patrie est l’écriture, c’est vrai. Les autres patries ne sont que des lieux d’origine, l’écriture est le lieu d’arrivée.