Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Une bouffonerie lugubre

Une fois, je me rappelle, nous sommes tombés sur un navire de guerre [français] à l’ancre au large de la côte. On n’y voyait pas même une baraque, et ils bombardaient la brousse. (…) Dans l’immensité vide de la terre, du ciel et de l’eau, il [le navire de guerre] était là, incompréhensible, à tirer sur un continent. (…) L’action avait quelque chose de fou, le spectacle un air de bouffonnerie lugubre, qui ne furent pas amoindris parce que quelqu’un à bord, m’assura sérieusement qu’il y avait un camp d’indigènes – il disait ennemis !cachés quelque part hors de vue. »

 

(exprimé par Marlow, le narrateur principal).