Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Qui s'y frotte s'y chatouille

photo SERRANO-VULLIOD Brigitte

Spécialiste de l'éducation à la paix, ayant dirigé notamment le pôle éducation de Graines de Paix de 2010 à 2011, après avoir dirigé le pôle éducation de l'Ecole de la paix à Grenoble (France) durant 8 ans.

Il était une fois 5 frères hérissons : Nessim, Babakar, Arthur, Pablo et David. Ils vivaient dans un magnifique jardin où ils découvraient la vie paisiblement.

Nessim n’avait pas son pareil pour organiser des jeux mémorables, Babakar avait développé un talent de clown, Arthur aimait le calme de ses rêveries solitaires, Pablo se réjouissait d’une bonne bagarre et David faisait les meilleurs gâteaux de limaces de la terrrrreeee. Tous étaient très fiers de leur manteau piquant, enfin presque tous... En effet Arthur avait beau s’entraîner sur les conseils de ses frères, ses piquants ne piquaient pas...

Nessim, Babakar, Pablo et David l’entouraient et lui criaient :

"Mets-toi en boule, plus serrée ta boule... Sors tes piquants, plus forts tes piquants… Qui s’y frotte, s’y pique ! Qui s’y frotte, s’y pique !"
Ils s’approchaient, touchaient les piquants et partaient dans de grands éclats de rire...

"Tu nous chatouilles, HIHIHIHI ! Qui s’y frotte, s’y chatouille ! Qui s’y frotte, s’y chatouille !"

Arthur épuisé, s’en allait penaud. Il aurait tellement aimé avoir le piquant acéré, pointu. Il se savait vulnérable, sans protection. Il avait dû renoncer aux bagarres, trop dangereuses pour lui. Les autres se moquaient souvent de lui, surtout en présence des filles : "Arthur le trouillard, qui s’y frotte, s’y chatouille !".

Il avait appris à éviter les groupes. Il développa au fil des années des stratégies pour éviter les bagarres, il rêvait de devenir le hérisson invisible.

Au début, il s’était confié à sa maman et son papa. Incompréhension totale. Maman avait doublé sa ration de limaces au petit déjeuner et résultat... il avait pris du poids ! Papa, lui avait dit : "Défends-toi ! Un hérisson qui ne pique pas, ça n’existe pas."
Papa avait peut être raison, il n’existait pas en tant que hérisson ??? Seul, il était seul.

Un jour où il était plongé dans ses sombres rêveries, il entendit des cris non loin de lui. Il s’approcha prudemment, il savait très bien être prudent. "Oh, mais c’est Pablo !" se dit-il. Pablo adorait la bagarre, il était robuste et brave, mais là !!! Pablo livrait bataille au chien du gardien. Ce chien était un monstre ENORME avec des dents brillantes comme des sabres.

"Que faire ?"

Il avait constaté que lorsque ses frères se frottaient à lui, ils étaient pris d’une furieuse envie de rire. Il sentit en lui quelque chose de nouveau qui le poussait à intervenir. Il se mit en boule, la boule la plus serrée possible, tellement serrée qu’il sentait le moindre de ses muscles contractés. Et il se lança en roulé-boulé vers les pattes arrières du chien.

Le chien, surpris, fourra son museau dans cette boule de poils et hurla dans un fou rire tonitruant et renversant : "Ça me chatouille !!! Ça me chatouille !!!"

Pablo en profita pour battre en retraite dans un fourré et quelle surprise de voir émerger le museau d’Arthur de la boule de poils qui venait de lui sauver la VIE !

Pablo raconta à tout le monde comment Arthur lui avait courageusement sauvé la vie en chatouillant l’énorme chien du gardien. Maman, papa, Nessim, Babakar et David accueillirent Arthur en héros. Arthur avait les yeux brillants de plaisir.

"Je suis un hérisson pensait-il, je suis un hérisson."

Morale de cette histoire :

Qui s’y frotte, s’y chatouille ou comment faire de sa différence une richesse.
Arthur a su utiliser sa différence pacifiquement, avec courage et ainsi être reconnu par toute sa famille et les autres hérissons.

  • Source : Histoire proposée par Brigitte Serrano, ancienne responsable éducation à Graines de Paix, comme outil pédagogique. © Tous droits réservés, Graines de Paix.
  • Date de publication : 2011
  • Thèmes : Diversité, Non-violence, Discrimination