Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Vous êtes des fromages blancs!

photo DRION Hong-Van

Sous le nom d'auteur de "Nuage Rose", elle publie « Trois Nuage au pays des nénuphars », décrivant son expérience de la guerre en tant qu’enfant.

Il y avait une fois une petite fille de 8 ans. Elle était vietnamienne, joyeuse et avec un caractère certain! Seulement voilà, cette année, elle allait à une nouvelle école. Puis, un jour, quand elle passa l'école maternelle, il y avait des tous petits, vraiment tous petits, qui étaient tous accoudés au muret. Et là, quelle ne fut sa surprise quand ils lui lancèrent des mots très méchants...

Ils ont osé l'insulter en disant ".......................!", une insulte terrible, pour elle, une insulte qui la traitait de cambodgienne, alors qu'elle était si fière d'être vietnamienne. La petite fille ressentit cela comme une claque terrible, si terrible qu'elle n'a pas su en parler à ses parents le soir.

Le lendemain, elle reprit le chemin de l'école, et en passant devant le muret de la maternelle, quel ne fut son désarroi quand elle retrouva les petits visages de ces tous petits qui lui crièrent "........................." tout en éclatant de rire! Elle ne sut pas faire autre chose que presser le pas, aussi vite que possible pour s'éloigner, toute bouleversée!

Le soir, par chance, sa mamie était là; et sa mamie a compris tout de suite qu'elle avait un gros secret sur le coeur. Elle lui demanda :

- "Et alors, ma jolie, c'est quoi qui t'assombrit?" La petite fille resta silencieuse. 

- "A moi, tu peux me raconter..." dit la grand-mère avec une voix rassurante. 

Alors, la fillette pris son courage et dit très fort:  

- "Ce sont les tout petits de la maternelle qui se moquent de moi et m'insultent!"

- "Ah bon? Comment??" dit la grand-maman. 

- "En me traitant de "................"! répondit la fillette. 

- "Et tu n'as pas trouvé une réplique qui leur cloue le bec?" 

- "Mais je n'ai pensé qu'à m'enfuir!" répondit-elle.

- "Et tu aimerais qu'ils arrêtent une fois pour toutes?" 

- "Ah oui alors, qu'ils me laissent en paix, et même qu'ils me respectent un peu!" fut la réponse.

- "Alors, demain, quand tu repasses, quand ils recommenceront leur petit jeu, tu te mettras droit devant eux, les regarderas droit dans les yeux, et leur lanceras lentement, mais sûrement "Et vous, vous êtes des fromages blancs. Qu'en dis-tu, tu pourras faire cela?" 

- "Mais, ça ne veut rien dire, ce n'est pas une insulte, alors que moi, ils m'insultent!"

- "Qu'y a t'il de mal à être cambodgienne? ou thaïlandaise? ou laotienne?" 

- "Mais, ils sont inférieurs à nous, non?" 

- "Et qui t'a appris une telle chose??" 

- "Mais, ce sont les enfants à l'école qui le disent tous..."

- Et bien, à eux, tu pourras leur dire que nous sommes tous pareils: on vit, on aime, on joue. Alors que les fromages blancs, ce ne sont que des fromages blancs..."

Une fois couchée, la fillette s'est préparée longuement, et encore au réveil. Elle ne voyait pas en quoi cette histoire de fromage blanc allait arrêter les railleries. Pourtant, il fallait bien qu'elle aille à l'école et donc passer devant le muret. Au moins sa grand-mère lui avait donné du courage et une solution. Alors, elle prit ses affaires, marcha d'un pas décidé et arriva jusqu'au muret. Les petits, encore et toujours là, lui ricanèrent avec leur ".....................". Elle respira un bon coup et s'est plantée droit devant eux, ses mains aux hanches, et leur lança: "Et vous, vous êtes des f-r-o-m-a-g-e-s   b-l-a-n-c-s !!!

Quelle ne fut sa surprise! Cette phrase ridicule, qui n'avait pourtant rien d'insultant, fit fuir tous les petits, comme des lapins affolés!

Le lendemain, au muret, il n'y en avait plus un seul petit, le surlendemain non plus, et le sur-surlendemain non plus.

Le 3e soir, elle retrouva sa mamie pour lui conter le résultat. 

- "C'est pas croyable, mais ils ne m'embêtent plus, je n'y comprends rien!"

- "Ma bienaimée: c'est tout simple: tu leur as fait comprendre que tu es forte et qu'il y a des limites à ne pas dépasser te concernant."

Cette histoire vraie s'est passée dans une petite ville au Viêt Nam. La petite fille, devenue grande, a dû confronter des affronts, prendre des risques immenses face aux armées qui mirent le Viêt Nam en sang. Elle devint une résistante dans la jungle, passa plusieurs années en prison, avant de revenir à son métier d'enseignante. L'histoire du fromage blanc a été son premier apprentissage pour devenir forte!