Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

GANDHI Mohandas

GANDHI Mohandas

Homme politique et philosophe humaniste indien, père de l'action politique par l'action non-violente.

Indien
1869 -  1948

Biographie

C'est la mère de Gandhi, de religion Jaïn, qui a su inspirer "l'ahimsa" (absolue non-violence) chez son jeune fils. Grâce à Gandhi, cette non-violence absolue est devenue une philosophie et un but spirituel qui délégitiment la violence et promeuvent le respect de l'autre dans le conflit. A partir de 1906, pour combattre les injustices raciales en Afrique du Sud, puis l'occupation britannique méprisante en Inde, il a développé le concept d'action non-violente comme stratégie d'action politique proactive et pacifique. Cette stratégie d'action comprenait notamment la "Satyagraha", ou désobéissance civile non-violente. Cela a permis les succès historiques et durables que nous connaissons (suppression de lois racistes en Afrique du Sud, libération de la domination britannique en Inde). Cette stratégie d'action politique a été l'inspiration première des plus grands acteurs politiques de paix, notamment Martin Luther King aux Etats-Unis, Lech Wałęsa en Pologne, Nelson Mandela en Afrique du Sud, Ibrahim Rugova au Kosovo.

 

Publications

  • Tous les hommes sont frères, compilation par l'UNESCO, 1969, réédité par Gallimard, 1990
  • The Collected Works of Mahatma Gandhi, Governement indien, années 1960
  • Lettres à l'ashram, 1948
  • Autobiographie ou mes expériences de vérité, 1929
  • Satyagraha in South Africa, 1928
  • La Jeune Inde (1919-1922). Introduction de Romain Rolland,1924
  • Unto This Last, 1910 (accessible en ligne sur Wikisource)
  • Leur Civilisation et notre délivrance, 1910
  • Correspondance Tolstoi-Gandhi, 1909-1910 (accessible en ligne sur Wikisource)
  • Hind Swaraj or Indian Home Rule (ouvrage en ligne en anglais), 1909

Le bonheur dans l'harmonie

Le bonheur, c'est quand ce que l'on pense, ce que l'on dit et ce que l'on fait sont en harmonie.

Le changement

Soyez vous-même le changement que vous voudriez voir dans le monde.

Ma maison sans murs

Je ne veux pas que ma maison soit murée de toutes parts, ni mes fenêtres bouchées, mais qu'y circule librement la brise que m'apportent les cultures de tous les pays.

Non-violence

La non-violence est la seule forme de défense possible et la seule voie pour sauver le monde. La haine n’engendre que la haine et la haine ne se combat que par l’amour.

On ne peut pas se réjouir de l'humiliation de l'autre

Cela a toujours été un mystère pour moi comme les hommes peuvent se sentir honorés par l'humiliation de leur prochain.

Ouvrir les portes et fenêtres aux cultures du monde

Je ne veux condamner ni mes portes ni mes fenêtres, je veux que les cultures du monde entier puissent circuler librement dans ma maison.

Temporalité du bon

Je suis contre la violence car quand elle semble apporter du bon, ce bon n'est que temporaire. Le mal qu'elle entraîne est permanent.

Violence, ultime faiblesse

La faiblesse ultime de la violence est que c'est une spirale descendante, faisant naître la chose même qu'on cherche à détruire...

Vivre sans haine

En opposant la haine à la haine, on ne fait que la répandre, en surface comme en profondeur.

  • Thèmes : Haine
  • Citation