Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

HARARI Yuval Noah

photo

Historien de l'humanité.

Israélien
1976 - 

Publications

Sapiens, Une brève histoire de l'humanité, 2014

Homo Deus, Une brève histoire de demain, 2015

Comment vivre ses émotions selon le bouddhisme

Si, lorsque l'esprit ressent quelque chose de plaisant ou de déplaisant, il comprend les choses simplement comme ils sont, alors il n'a a pas de souffrance. Si vous ressentez la tristesse, sans un désir intense que cette tristesse s'en aille, vous continuez à ressentir la tristesse, mais sans en souffrir et peut-être en y trouvant une richesse. Si vous ressentez de la joie sans désirer que cette joie perdure et s'intensifie, vous continuez à ressentir de la joie sans perdre votre paix intérieure.

Mais comment faire pour que l'esprit accepte les choses telles qu'elles sont, sans désir intense de les voir disparaître à jamais ou ne jamais disparaître? Comment faire pour accepter la tristesse comme tristesse, la joie comme joie, la douleur comme douleur? Gautama* développa un ensemble de techniques de méditation qui entraîne l'esprit à ressentir la réalité telle qu'elle est, sans autres attentes. Ces pratiques entraînent l'esprit à focaliser sa pleine attention sur la question "Qu'est-ce que je vis en cet instant?" plutôt que "Que voudrais-je plutôt vivre en cet instant?" (...) Quand les flammes des désirs d'autre chose s'éteignent complètement, le désir de ce qu'on n'a pas est remplacé par un état serein de contentement parfait, appelé nirvana (qui signifie extinction du feu). Ceux qui atteignent l'état de nirvana sont pleinement libérés de toutes souffrances. Ils ressentent la réalité avec clarté, libre de fantaisies illusoires. Bien qu'ils ressentiront très certainement encore des expériences déplaisantes ou douloureuses, ces expériences ne sera plus source de détresse. Une personne qui n'est pas en demande ne peut pas souffrir."

* Le prince Gautama, appelé Bouddha (celui qui est éclairé), à l'origine du Bouddhisme.