Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

MURAD Nadia

MURAD Nadia

Prix Nobel 2018 pour sa défense inlassable de sa communauté Yazidie, de la protection des jeunes filles et des femmes contre le viol.

Irak
1993 - 

Biographie

L'histoire de Nadia Murad est celle d'une jeune fille Yezidie de la campagne, devenue par sa force et son courage la porte-parole internationale et l'embleme battante de la communauté Yezidie, après avoir subi les atrocités d'ISIS (Daech) contre sa communauté. En 2014, à l'âge de 21 ans, elle est témoin de l'assassinat de 6 frères et de plusieurs autres membres de sa famille et elle est prise comme esclave sexuelle, subit des viols à répétition durant des mois et visionne les viols à répétition de ses cousines à peine adolescentes. En 2017, de retour à son village de Kocho, elle ne peut que constater sa destruction totale.

Avec le soutien indefectible du directeur de l'association Yazda, Murad Ismail, qu'il a créé en 2016 pour le soutien de la cause yazidie, puis progressivement de nombreuses personnalités, telles Luis Moreno-Ocampo (premier procureur de la Cour pénale internationale 2003-2012 ), Amal Clooney, avocate-star des droits humains, et des personnalités politiques de plusieurs pays, elle révèle son histoire déchirante dans les plus hautes sphères afin d'obtenir justice et soutien pour la communauté yezidie, et plus généralement pour et les femmes victimes sexuelles des guerres.

En 2016, elle est la première survivante d'atrocités à être nommée Ambassadrice de bonne volonté de l'ONU pour la dignité des survivants de la traite des personnes.

En 2016 aussi, elle est lauréate du Prix Saharov par le Parlement européen et lauréate du Prix des droits de l'homme Václav Havel, par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

En 2018, elle est lauréate du Prix Nobel de la paix (co-lauréate avec le Dr. Denis Mukwege).

Le documentaire biographique, "On her shoulders" (sur ses épaules) (2018), révèle son combat entre 2014 et 2018, archives historiques à l'appui.

Publications

Pour que je sois la dernière, éd. Fayard, 2018

Eduquer pour développer la coexistence et la paix

L’éducation joue un rôle essentiel dans le développement de sociétés civilisées qui croient en la paix et la tolérance. Nous devons pour cela investir dans nos enfants. Nés sans préjugés, ce sont les enfants qui sauront apprendre la tolérance et la coexistence, au lieu de la haine et du sectarisme."

  • Citation