Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Les prouesses militaires conduisent à l'inhumanité

La stratégie adéquate consiste à causer aux habitants tant de souffrances qu'’ils en viennent à souhaiter la paix et à obliger leurs gouvernants à la réclamer. La population doit être réduite à n'’avoir plus que ses yeux pour pleurer, à cause de la guerre.

  • Source : Conseil donné à Otto Von Bismarck, au sujet de la nécessité de mettre fin au siège de Paris et de bombarder la ville lors de la guerre de 1870
  • Date de publication : 1870
  • Thèmes : Guerre , Violences inacceptables , Violences inévitables
  • Commentaire :

    Bismarck suivit ce conseil en décembre 1870, et obtint - momentanément - ce qu'il convoitait à la signature du traité préliminaire de paix de février 1871: l'annexion de l'Alsace-Lorraine et de ses mines. Mais les destructions et le désir de revanche engendrés conduisirent à la Première Guerre mondiale, suite à laquelle l'Allemagne perdit ces territoires, ainsi que des millions de vies humaines. S'ensuivit la Seconde Guerre mondiale et, là encore, l'Allemagne annexa puis reperdit cette région, occasionnant s'autres millions de morts.

    Alors que Sheridan et Bismarck sont souvent décrits comme des héros, un regard plus large sur les faits historiques révèle à quel point leurs actions militaires ont été vaines et destructrices, et leur compréhension de la diplomatie altérée par la nécessité de former des alliances d'après-guerre, sans capacité d'envisager et de formuler des accords pouvant mener à une paix durable.

    Aujourd'hui, il n'y a plus d'excuse: nos leaders politiques disposent de suffisamment d'exemples et d'expérience pour savoir qu'il faut négocier avec des mots, et non pas avec du sang et des vies humaines.

photo SHERIDAN Philip

Général dans l'Armée de l'Union lors de la guerre de Sécession.