Apprendre en Paix, Eduquer sans Violence (APEV 2022-2024) — Français

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Apprendre en Paix, Eduquer sans Violence (APEV 2022-2024)

Depuis 2019, Graines de Paix travaille au Bénin avec le Ministère de l’Education Maternelle et Primaire (MEMP) pour son intervention dans les écoles, et avec le Ministère de l’Action Sociale et de la Microfinance (MASM) pour ses interventions communautaires.

Le premier volet du programme APEV 2019-2030 a eu lieu dans l’Alibori au niveau primaire et dans le Littoral et l’Atlantique au niveau préscolaire (2019 – 2021). 

A la suite, APEV 2022 – 2024 vient renforcer les résultats déjà obtenus en apportant soit des compléments de formation, soit l’extension des formations initiales.

Contexte

Initié au Bénin en 2019, notre programme ambitieux propose des solutions éducatives axées sur la manière de prévenir toute forme de violence, d’empêcher la radicalisation et de favoriser le bien-être, une culture de paix, la sécurité, l’équité et l’inclusion.

Le premier volet du programme APEV a permis de développer des ressources pédagogiques et de tester un modèle de formation continue en cascade pour les acteurs de la chaine éducative.

Cette première phase a montré des résultats encourageants notamment une prise de conscience des bénéficiaires de la nature et des conséquences des violences dans l’éducation, volonté exprimée de s’engager dans une voie alternative, meilleures connaissances des solutions alternatives. 

Objectifs par département

  • Alibori: une formation complémentaire de 5 jours pour les enseignants pour transformer les postures et pratiques des enseignants afin qu'ils puissent inclure chaque élève, même dans les classes en surnombre en assurant des apprentissages participatifs, collaboratifs et démocratiques. Celles-ci vont amener les élèves à dialoguer entre eux, à développer leurs compétences réflexives et socio émotionnelles, à favoriser leur considération réciproque.
  • Borgou (primaire) : l'intervention sera une extension géographique de l’intervention initiale et sera axée sur la construction d’un cadre d’apprentissage ferme, sécurisant et empathique.
  • Ouémé (préscolaire) : la formation sera une extension géographique de l’intervention initiale au préscolaire (Atlantique, Littoral) et sera axée sur la construction d’un cadre d’apprentissage ferme, sécurisant et empathique.

Mise en oeuvre et résultats attendus

 

1. Améliorer le climat de classe - Borgou (primaire) et Ouémé (préscolaire) :

  • L'autorité des enseignants évolue vers une posture positive, ferme et bienveillante.
  • Réduction importante de l'incidence des violences physiques, verbales et psychologiques (y compris sexuelles) contre les élèves.

2. Réduire le recours aux violences dans l’éducation, en famille et dans les communautés Borgou (primaire) et Ouémé (préscolaire) :

  • Les parents prennent conscience des conséquences néfastes de la violence dans l’éducation à la maison comme à l’école. Ils sont outillés pour répondre sans violences aux situations difficiles dans l’éducation de leurs enfants.
  • Les parents d’élèves et leur entourage sont sensibilisés aux enjeux d’une éducation valorisante et de qualité pour tous, en particulier pour les filles.

3. Dans l'Alibori, rendre l’école plus inclusive, démocratique et équitable, grâce à la mise; en place de pratiques pédagogiques pertinentes:

  • Les enseignants ont pris conscience de l'importance d'une éducation inclusive démocratique et équitable pour que chaque élève s'épanouisse et réussisse à l'école. Les enseignants initient avec leurs élèves des pratiques pédagogiques interactives, participatives, collaboratives et démocratiques.

4. Renforcer la relation entre écoles et communautés:

  • Les parents s’impliquent davantage dans la scolarité des enfants. La confiance des parents dans la qualité et la probité des enseignants est renforcée.

Bénéficiaires

  • ~120'000 enfants de 6 – 12 ans scolarisés au primaire
  • 3’000 enseignants du primaire
  • 80 cadres et personnel de l’éducation
  • ~ 36’000 enfants de 4 - 6 ans scolarisés en maternelle 
  • 1’200 enseignants ou éducateurs
  • 20 formateurs
  • 6’800 parents
  • 80 travailleurs sociaux et représentants des parents d’élèves

Zones d’intervention

Bénin – Départements de l’Alibori et du Borgou

Durée

2022-2024

Bailleurs

Partenaires

  • Ministère de l’Enseignement Maternel et Primaires (MEMP)
  • Ministère de l’Action Sociale et de la Microfinance (MASM)

Ressources pédagogiques

Si vous désirez recevoir une copie complète de ces ressources, contactez-nous.