Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

JACQUARD Albert

JACQUARD Albert

Philosophe humaniste, scientifique, essayiste.

Français
1925 -  2013

Biographie

Albert Jacquard consacre l’essentiel de son activité à offrir une réflexion humaniste destinée à favoriser l’évolution de la conscience collective.
Polytechnicien et généticien, il a été professeur de génétique à Paris et à Genève, ainsi qu'Expert en génétique auprès de l’OMS de 1973 à 1985.
Il se bat pour de nombreux combats (paix, éducation des valeurs humaines, sports sans violence ni compétition, justice sociale, lutte contre le racisme, droit au logement... ).
Membre du Comité de parrainage de la Coordination française pour la décennie de la culture de paix et de non-violence.
Membre du Comité national d'éthique (France).
Président des 5es Rencontres pour la Paix, Menton, France, 3 juin 2007, organisé par Pax Medicalis.

 

Publications

  • Éloge de la différence, 1981
  • Moi et les autres, 1983
  • Cinq milliards d’hommes dans un vaisseau, 1987
  • Abécédaire de l’ambiguïté, 1989
  • Voici le temps du monde fini, 1991
  • Un monde sans prisons?, 1993
  • J’accuse l’économie triomphante, 1995
  • Petite philosophie à l’usage des non-philosophes, 1997
  • L’équation du nénuphar, 1998
  • A toi qui n’es pas encore né, 1998
  • Le souci des pauvres, 1998
  • La science à l’usage des non-scientifiques, 2003
  • Dieu?, 2003
  • Tentative de lucidité : recueil de quelques-unes des chroniques diffusées sur France Culture, 2003
  • Halte aux jeux!, 2004
  • Mon Utopie, 2006
  • Moi, je viens d’où ? suivi [en réédition] de C’est quoi l’intelligence ? et E=CM2, Éditions Points, 2009

L'humanitude

L'humanitude, c'est s'apercevoir qu'on est sur terre pour devenir quelqu'un.

Manifester son bonheur...

Manifester son bonheur est un devoir ; être ouvertement heureux donne aux autres la preuve que le bonheur est possible.

Utopiste = rêveur?

Un utopiste n'est pas un rêveur, c'est quelqu'un qui se bat pour la victoire de l'humanitude.

C'est la violence si on ne s'exprime plus

Exprimer une idée est une activité difficile à laquelle il faut s'exercer ; la télé supprime cet exercice ; nous risquons de devenir un peuple de muets, frustrés de leur parole, et qui se défouleront par la violence.

Compétition

Prôner la compétition, c'est prôner la violence.

Émulation au lieu de compétition

Il faut remplacer la compétition qui est le désir de passer devant l'autre par une émulation qui est le désir de tirer mieux parti de soi, étant donné que l'autre me montre que je peux réaliser vraiment des progrès. C'est à cela que servent les champions.

Encourager plutôt que limiter

Il est criminel de dire à un enfant : "Tu n'es pas doué, tu n'es pas capable d'avoir un QI de tant, et par conséquent, tu vas rater".

Enfants et compétition

Il faut savoir que la violence (…) n'est pas la faute de ces enfants, mais celle de ceux qui leur parlent de compétition.

Fabriquer son intelligence

Pour devenir idiot, il suffit de rester passif. Pour fabriquer son intelligence, il suffit de faire fonctionner son cerveau.

Intelligence innée ou acquise ?

L'intelligence, ce n'est pas quelque chose que l'on reçoit, c'est quelque chose que l'on construit.

La responsabilité de devenir intelligent

On est doué parce qu'on s’est donné à soi-même son intelligence. On est tous responsable de devenir plus ou moins intelligent.

Le sport, respect du corps

La véritable pratique d'un sport consiste en un dialogue de chacun avec son propre corps, sous le regard critique éventuellement louangeur des autres. Ce dialogue peut être rude, les exigences sévères, l'important est que le corps soit respecté et non relégué au rang d'un simple outil.

Pouvoir

Le vrai pouvoir c'est la parole, une parole entendue.

Recommencer pour mieux comprendre

La vraie forme de l'intelligence, c'est comprendre qu'on n'a pas encore compris, et de faire le nécessaire pour comprendre quand-même.

Rien ne sert de courir

La vitesse n'est pas une caractéristique tellement remarquable de l'intelligence.

Sport et développement de soi

Être sportif, c’est profiter des performances de (notre corps) pour enrichir ce “ je ”.

Volontarisme

II faut être ni optimiste, ce qui signifierait « ça s'arrangera naturellement », ni pessimiste, signifiant que « tout est perdu d'avance ». Je pense que nous devons être volontaristes en disant : « faisons en sorte que cela s'arrange, et prenons-en les moyens. »