Une éducation de qualité dans les Structures islamiques d’éducation — Français

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Une éducation de qualité dans les Structures islamiques d’éducation

​Graines de Paix conduit un projet en vue de l’intégration des enfants des Structures islamiques d’éducation dans le système formel. En partenariat avec le Ministère de l’Éducation Nationale, ce projet est soutenu par UNICEF Côte d’Ivoire et la Fondation SMARTPEACE.

 

ODD4 : Education de qualité

ODD5 : Equité/genre

ODD16 : Paix, Prévention de la violence, Justice

Contexte

Depuis 2015, le gouvernement ivoirien accentue les efforts nationaux afin d’offrir une éducation de qualité à tous les enfants. C’est dans ce cadre qu’une loi a été adoptée au Parlement en 2015-2016 : elle instaure la scolarisation obligatoire des enfants de 6 à 16 ans. En 2016, plus d’un million et demi d’enfants en âge d’être scolarisés étaient toujours hors du système éducatif. Parmi eux, plus de 300’000 fréquentaient les Structures islamiques d’éducation (SIE), non reconnues par l’État, et surtout ne permettant pas toujours l’acquisition des compétences scolaires. Pour faire face à ce défi majeur, le Ministère de l’Éducation Nationale a élaboré en 2019 une stratégie nationale visant l’intégration des enfants des structures islamiques d’éducation dans le système éducatif formel.

Présente en Côte d’Ivoire depuis 2012, Graines de Paix a tissé des liens forts avec les autorités locales dans le cadre de la formation initiale et continue. L’expertise de l’organisation en matière d’éducation de qualité basée sur la culture de la paix fait de Graines de Paix un partenaire pertinent pour la mise en œuvre de cette stratégie nationale.

Mise en œuvre et activités

Le tissu éducatif ivoirien est très hétérogène. On recense au sein même des SIE quatre types d’établissements scolaires :  les écoles coraniques, les medersas, les écoles franco-arabes et les établissements confessionnels islamiques (écoles privées).

Soutenue par l’UNICEF Côte d’Ivoire et la Fondation Smartpeace, Graines de Paix lance en 2020 un nouveau projet qui vise à renforcer la cohésion nationale tout en développant les thèmes clés des valeurs humaines, des droits de l’homme et de laïcité. Le but étant de faciliter l’acceptation et la mise en œuvre du programme national officiel, en parallèle du programme religieux et ainsi permettre aux enfants d’acquérir des diplômes reconnus et officiels.

Graines de Paix a déjà conduit plusieurs ateliers de co-création et validation des ressources qui ont permis à nos équipes de créer les ressources pédagogiques et les guides de formation nécessaires à l’implémentation du projet. Le processus s’est basé sur une participation active et soutenue tant des représentants de l’état, des représentants de SIE et des leaders communautaires.

Les ambitions de Graines de Paix et de ses partenaires sont d’aller au-delà de cette première expérimentation et d’offrir la possibilité à tous les enfants des SIE de bénéficier d’une scolarité de qualité et reconnue. Une deuxième partie du projet pourrait également permettre le renforcement en maths et en science des enseignants des SIE.

Résultats et impacts attendus

  • Les enseignants développent et utilisent une pédagogie positive, valorisante et inclusive enrichie par les valeurs de laïcité, sensible aux droits humains et à la cohésion nationale.
  • Un climat de confiance mutuelle et de renforcement entre les parties prenantes est co-construit.
  • Les élèves sont épanouis et bénéficient d’un enseignement de qualité.

 

Mes pratiques et postures ont beaucoup changé après la formation que j’ai suivie avec GdP. J’ai appris une nouvelle manière d’enseigner avec la pédagogie positive et je suis mieux outillé pour conduire les apprentissages en faisant travailler tous les élèves par groupes. Ils me posent des questions et je les amène à réfléchir pour donner les réponses. Ceux qui étaient d’un faible niveau ont commencé avoir de bons résultats. Avec les activités routinières, les élèves se connaissent mieux et connaissent la culture des différentes ethnies, ils apprennent très facilement de nouveaux mots et l’origine des noms. Ils viennent régulièrement à l’école et ont de bons résultats.

Traoré Mékavé, Directeur EPC Nour Islam (IEPP Yopougon Ananeraie, DRENA Abidjan 3)

Bénéficiaires

  • 361 enseignants des SIE formés
  • 340 directeurs et directrices des SIE formés
  • 340 SIE ont bénéficiées du projet

Zone d’intervention

Abidjan 1 ; Abidjan 2 ; Abidjan 3 ; Abidjan 4 ; Aboisso ; Bondoukou ; Boundiali ; Daloa ; Divo ; Duékoué ; Gagnoa ; Man ; San Pedro et Soubré.

Durée

Septembre 2020 – décembre 2021 (15 mois)

Bailleurs

Partenaires

Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation

Ressources pédagogiques

Guide de formations, voir un aperçu.

Si vous désirez en savoir plus sur cette ressource, contactez-nous.

Télécharger le Rapport du Projet d'Accompagnement SNIESIE