Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Projet « Une meilleure école pour les filles » avec l'UNICEF

Partenaire des autorités éducatives ivoiriennes* depuis 2012, Graines de Paix se retrouve à nouveau à leur côté pour conduire un nouveau projet d'envergure : « Une meilleure école pour les filles ». Une mission qui s’inscrit dans les Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU et qui concerne tout autant les filles que les garçons:
#ODD4: Education de qualité
#ODD5: Equité/genre
#ODD16: Paix, Prévention de la violence, Justice

* Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (MENET-FP)

Depuis les années 2000, le gouvernement ivoirien fournit de grands efforts pour scolariser et maintenir les filles à l’école. Au taux de scolarisation des jeunes très faibles des jeunes filles, s’ajoute un fort décrochage des filles inscrites au primaire et au secondaire. 29% des filles d’âge primaire n’étaient pas scolarisées en 2014 (Save The Children), et sur 100 filles entrées au CP1, seulement 58 parviennent au CM2. La prévalence d’attitudes discriminatoires, tout comme la violence en milieu scolaire et le niveau de formation insuffisant des acteurs éducatifs, sont des facteurs contribuant à l’abandon et à la non-scolarisation des filles.

La scolarisation des filles dans les ODD

En effet, cet objectif se précise comme suit (paragraphe 4.1) : « D’ici à 2030, faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons suivent, sur un pied d’égalité, un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire gratuit et de qualité, qui débouche sur un apprentissage véritablement utile. »

Mais aussi (Paragraphe 4.5) : « D’ici à 2030, éliminer les inégalités entre les sexes dans le domaine de l’éducation et assurer l’égalité d’accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable, à tous les niveaux d’enseignement et de formation professionnelle ».

Source : Agenda 2030 de Développement Durable, site du Département Fédéral des Affaires Étrangères

 

Graines de Paix cherche donc à soutenir les gouvernements à la réalisation de ces objectifs.

« Une meilleure école pour les filles »

En 2019 et 2020, Graines de Paix axe son intervention sur l’amélioration des conditions de scolarisation des filles et la prévention de la violence à l’école.

Le projet est mené dans des écoles primaires de la région de Man (Nord-Ouest) et Odienné (Nord) et des écoles secondaires d’Abidjan (Sud). Grâce à une formation continue des enseignants d’école primaires et secondaires, au développement de ressources pédagogiques qui soutiennent la pratique de classe des enseignants et à la sensibilisation des parents, Graines de Paix a pour objectif d’améliorer la réussite scolaire des filles, leur sécurité et leur bien-être à l’école.

Il utilisera les outils déjà validés par la recherche de la LSHTM* et en développera d’autres qui adresseront spécifiquement les questions de traitement différencié entre les filles et les garçons en salle de classe. Des outils spécifiques de formation et des ressources pédagogiques seront développés pour les écoles primaires et secondaires. Ils seront adaptés à l’âge des enfants qu’ils adressent et aux spécificités et défis de chaque cycle d’apprentissage.

* London School of Hygiene and Tropical Medicine

Les bénéficiaires

Les bénéficiaires directs du projet sont tous les acteurs éducatifs directement visés par le projet : 30 conseillers pédagogiques et environ 800 enseignants et directeurs d’école des régions mentionnées, ainsi que 4’500 parents.

À cela s’ajoutent un total de 38 membres de la communauté, représentés par des animateurs sociaux, des membres des Clubs des Mères Elèves Filles (CMEF) et des membres des Comités de Gestion des Etablissements scolaires (COGES). Les bénéficiaires directs formés impacteront un total estimé de 40’500 élèves des écoles primaires et secondaires. Chaque cycle de projet assure également un soutien important aux Directions régionales de l’éducation (DREN) ce qui assure un renforcement des capacités du DREN.

Les partenaires

Le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle (MENET-FP), ainsi que le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant en charge de la protection de l’enfant, soutiennent le travail mené sur le territoire ivoirien.

Les bailleurs