Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Compétences

Ensemble de capacités « qu’a un individu de mobiliser, de manière indépendante et efficace, ses  connaissances, ses savoir-faire, ses attitudes, ses valeurs, etc. pour apporter des réponses adéquates à des enjeux de différentes sortes. »  (1).

Source: (1) UNESCO, Bureau International de l'Education (BIE) et  Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ), "Préparation  à la vie et au travail: étude comparative mettant l’accent sur  l’enseignement de base (primaire et secondaire du premier cycle) dans  les pays africains en développement", Dakmara Georgescu, Philip  Stabback, Klaus Jahn, Elmehdi Ag-Muphtah et Philippe de Castro, 2008-9

 

Certains distinguent les compétences "académiques" et les "compétences pratiques" (proche du terme "life-skills" en anglais) :

«  On (met) l’accent aujourd’hui, à côté des compétences académiques qui  font appel de façon prépondérante à la capacité de mémorisation, sur les  compétences pratiques, celles qui permettent d’agir efficacement dans les différentes situations de la vie quotidienne.  Parmi ces compétences, les "compétences psychosociales" tiennent une  place importante : elles concernent la capacité à entrer en relation  avec les autres, à communiquer et dialoguer avec eux, à négocier, à  travailler en groupe. » 
(Edmond Marc, janvier 2012).
 
D'autres notions viennent préciser ces définitions :

« Parler de compétence, c’est parler d’intelligence au sens le plus large, de l’intelligence opérative du savoir comment plutôt que simplement du savoir que. La compétence suppose en effet l’action, la modification de l’environnement comme l’adaptation à cet environnement. » (2)

Définition proposée:
Les compétences sont les savoir-faire à mobiliser pour s'engager avec aisance lors d'interactions et de situations, comprenant des capacités relationnelles et des capacités de réflexion critique. Ces savoir-faire se construisent à partir de savoirs (connaissances) et de savoir-être (valeurs, connaissance et estime de soi, modulation de ses émotions, attitudes et comportements).

Evolution des curriculum scolaires
« De par le monde, les curriculums ont aujourd’hui manifestement tendance à établir un juste équilibre entre les connaissances, les savoir-faire, les valeurs et les attitudes dans les produits qu’ils dispensent à leurs élèves. Les curriculums traditionnels étaient fortement focalisés sur la transmission d’un savoir – en particulier sur la mémorisation et la rétention de données et de faits « préfabriqués ». Ce modèle n’a toutefois guère d’utilité pour les élèves à une époque où les champs de notre savoir s’élargissent rapidement et où les compétences intellectuelles d’ordre inférieur (comme la mémorisation) doivent être complétées dans une mesure croissante par des compétences intellectuelles d’ordre supérieur (compétences analytiques et esprit de synthèse, capacité de résolution de problèmes, évaluation) et par des compétences sociales, émotionnelles, relationnelles et autres en rapport avec la vie.  »

Source: (1) p. 7.

« L’accent placé depuis peu sur les compétences est révélateur d’une évolution dans la pensée pédagogique (...) vers une vision plus équilibrée, (alliant des) connaissances 'préfabriquées' mémorisées, (et des) acquis résultant d’un apprentissage associant des connaissances, des savoir-faire, des attitudes et des valeurs. »

Source: id.p. 25.

« Les compétences peuvent s’entendre, au sens large, comme l’articulation sui-generis de connaissances, de savoir-faire, de valeurs, d’attitudes, de comportements, de routines et de schémas de pensée qui peuvent être mobilisés efficacement et de manière autonome par des individus ou des groupes pour résoudre des problèmes, relever des défis et saisir des opportunités. Les compétences sont à vrai dire démontrées dans l’action, par la manière dont des individus ou des groupes s’engagent dans toutes sortes d’interactions – et c’est là aussi une raison pour laquelle on les assimile à des savoir-faire, car les compétences sont censées être des preuves « opérationnelles » et « visibles » de connaissances, de savoir-faire, d’attitudes, etc. dans le contexte de différentes situations (réelles) de vie» Source: id.p. 20.

(2) Jérôme Bruner, cité par Edmond Marc.

(3) Approche basée sur les 4 piliers de l'éducation définis dans «Le  Rapport à l’UNESCO pour la Commission Internationale de l’Education pour  le 21e siècle»,  intitulé «L’Education, un trésor est caché dedans»,  dirigé par Jacques Delors, 1996.

(4) Voir aussi "Compétences de paix", lesquelles incluent les compétences psychosociales, les compétences interculturelles, les compétences citoyennes, ainsi que les compétences de réflexion critique et pacifico-critiques.

Navigation
Retrouvez-nous sur :

 

Traductions