Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Intelligence émotionnelle

I. Capacité à prendre de la hauteur par rapport à ses émotions et à celles des autres, et de pouvoir par là:

  1. comprendre les causes et effets des émotions
  2. les reconnaître chez autrui
  3. reconnaître ses propres émotions
  4. avoir des émotions justifiées
  5. réguler ses propres émotions
  6. gérer les émotions d'autrui

Source: David Saunders, conférence du 20.4.2016, Radix, Collège de l'Elysée, Lausanne.

Ces composantes sont chacune centrales aux dynamiques de la culture de la paix, et le 6e point - la capacité d'aider les autres à gérer leurs émotions - est au coeur des réflexes de paix

II. Une définition plus complète de l'intelligence émotionnelle englobe d'une part les compétences intra- et interpersonnelles (telles que décrites ci-dessus et aux points 1 et 2 ci-dessous), et les compétences de discernement et d'anticipation (respectivement points 3 et 4 ci-dessous) d'autre part.

Ainsi l'intelligence émotionnelle est un ensemble de compétences sensibles pour:

  • percevoir, exprimer, moduler et apaiser ses propres émotions, à les partager avec d’autres, à s’en libérer ;
  • se décentrer de ses émotions pour entrer en empathie avec d’autres, percevoir et apaiser leurs émotions ;
  • se distancer de ses émotions pour mieux discerner les faits des opinons, des pressions et des manipulations ;
  • percevoir les émotions qui ont provoqué une réaction ou une situation et anticiper celles qui vont en résulter.

Cette définition plus riche de l'intelligence émotionnelle intègre d'une part plusieurs objectifs de la culture de la paix, et d'autre part, les travaux de Mayer et Salovey qui ont fait évoluer sa définition en intégrant la capacité à mieux raisonner, en dirigeant à bon escient ses émotions (Goleman, 1995, 1998; Mayer et Salovey, 1997, 2000, 2003; Bar On, 1997).

Navigation
Retrouvez-nous sur :