Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Prise de conscience

1995

L'autre soi

Votre voisin est votre autre soi qui demeure derrière un mur. Par la compréhension, tous les murs tombent.

1926

S’asseoir sur un nuage

Si vous vous asseyiez sur un nuage, vous ne verriez pas la frontière entre un pays et un autre, ni la pierre qui sépare une ferme et une autre ferme. C'est regrettable que vous ne puissiez vous asseoir sur un nuage.

1926

Défendre ses valeurs… ou ses erreurs

N'est-il pas étrange de nous voir défendre plus farouchement nos erreurs que nos valeurs ?

24 nov. 2006

La non-violence, un choc pour l'esprit

Face à la barbarie, à la violence ou à l'injustice, la non-violence propose un choc de conscience.

La docilité

Je pense depuis longtemps déjà que si un jour les méthodes de destruction de plus en plus efficaces finissent par rayer notre espèce de la planète, ce ne sera pas la cruauté qui sera la cause de notre extinction, et moins encore, bien entendu, l'indignation qu'éveille la cruauté, ni même les représailles et la vengeance qu'elle s'attire mais la docilité, l'absence de responsabilité de l'homme moderne, son acceptation vile et servile du moindre décret public...

2005

L'imagination pour penser plus loin

On veut toujours que l’imagination soit la faculté de former des images. Or elle est plutôt la faculté de déformer les images fournies par la perception, elle est surtout la faculté de nous libérer des images premières, de changer les images.

30 avr. 2010

L'homme et la nature

Le corps humain est une merveille ! Pensez aux cinq sens, à tout ce qu’il est capable de faire sans que l’on ait besoin d’y penser ! Le corps est une intelligence et c’est déjà la nature. Je ne comprends pas que l’homme se soit développé en disant ‘ d’un côté la nature, de l’autre, l’être humain ’. C’est une aberration, car tout est relié.

6 févr. 2010

L'esclavage, c'est l'oppression de l'homme par l'homme

L'esclavage, c'est l'oppression de l'homme par l'homme, et non une confrontation entre Noirs et Blancs.

1954

Introduction à la philosophie

Ce n'est que dans l'action sur lui-même et sur le monde, dans la réalisation de soi, que l'homme prend conscience d'être lui-même, qu'il domine la vie et se dépasse.

Guerres: s'échapper des certitudes passées

La guerre ne sera plus considérée comme une fatalité dès que les jeunes s'échapperont de cette certitude-là, certitude qui a aveuglé leurs parents et aïeux à toutes les autres possibilités.

4 mars 2009

Faire la paix à temps

Le temps n'est pas notre allié, c'est notre juge, et nous sommes déjà en sursis.

1966

Être humble...

Être humble c'est expérimenter la réalité, pas par rapport à nous, mais dans son indépendance sacrée. Il s'agit de voir, juger et agir depuis l'état/l'être de repos en nous. Alors, tant de pensées, d'attitudes, de choses disparaissent et tout ce qui reste (re)tombe en place(à l'endroit). Dans le point de repos au centre de notre être, nous rencontrons un monde où toutes les choses sont au repos de la même manière...

En nous, le remède, l'universel

Votre souffrance vient de vous,
mais vous ne le percevez pas.
Votre remède est en vous
et vous ne le voyez pas.
Vous vous voyez
comme une petite comète
Et pourtant, en vous,
l'univers dans toute sa grandeur est latent.
Vous êtes le livre de lumière.
Par ses lettres, l'implicite se révèle.

17 avr. 2014

Elever la vision pour la guerre et la paix

Aujourd'hui, il n'y a plus d'excuse : il existe suffisamment d'exemples positifs permettant aux aspirants héros du monde de sortir du lot et négocier avec les mots, pas le sang : nous avons atteint une période de l'Histoire où la vision qui prime est celle de s'accorder sur des traités de paix sans d'abord pousser à la guerre, et où la vision gagnante est celle de formuler des accords de paix sensibles, ayant tant force de valeur pour chaque partie qu'ils seront largement soutenus et perpétués, siècle après siècle.

12 sept. 2006

Compétition

Prôner la compétition, c'est prôner la violence.

2008

Certitudes et incertitudes

Chaque fois que vous vous sentez absolument sûr de quelque chose, c'est le signe certain que quelque chose vous a échappé.

Pour résoudre les problèmes...

On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré.

Miroirs

Un homme, très imbu de lui-même, fit recouvrir de miroirs tous les murs et le plafond de sa plus belle chambre. Souvent, il s'enfermait là, contemplait son image, s'admirait en détail, dessus, dessous, devant, derrière. Il s'en trouvait tout ragaillardi, prêt à affronter le monde. Un matin, il quitta la pièce sans refermer la porte. Son chien y pénétra.

Les six aveugles et l'éléphant

Un jour de grand soleil, six aveugles originaires de l’Hindoustan, instruits et curieux, désiraient, pour la première fois, rencontrer un éléphant afin de compléter leur savoir...

Le Roi malheureux

Il était une fois, dans une contrée lointaine, un petit château aux murs gris et à l’allure poussiéreuse. Les hautes murailles privaient l’intérieur de la lumière du soleil, et depuis de longues années, les rires et la bonne humeur étaient interdits...

Le chien, le chat, l'oiseau et la souris

Il était une fois une petite île perdue au milieu de l’océan, recouverte de sable blanc et habillée d’un manteau de verdure. Là-bas, un chien, un chat, une souris et un oiseau se partageait les terres en s’ignorant.

La chance

C’est l’histoire d’un jeune homme qui trouvait qu’il n’avait pas de chance. Il s’est dit que, pour trouver sa chance, il n’avait qu’à aller voir le grand sage lui-même et lui demander où était sa chance. Ainsi il était sûr de ne pas se tromper. 

Injures

Le Bouddha enseignait partout où il passait. Or, un jour qu'il parlait sur une place de village, un homme vint l'écouter parmi la foule. L'auditeur se mit bientôt à bouillir d'envie et de rage. La sainteté de Bouddha l'exaspérait. N'y pouvant plus tenir, il hurla des insultes.

Combien pese un flocon de neige ?

"Dis-moi, combien pèse un flocon de neige ?", demanda la mésange à la colombe.
"Rien d’autre que rien" fut la réponse.

La fable du chêne transformé par le sapin

En plein cœur de la forêt, un arbre satisfait de lui-même étend ses branches empruntes de beaux discours. Le vent de la vie, amusé par tant de crédulité, décide d'éprouver cet être qui n'est que paraître. Il donne un souffle de vie nouveau et, en un rien de temps, un nouvel arbre fait apparition...

Les étoiles de mer

C'était un matin à l'aube et la mer était basse.
Michel, 8 ans, longeait la plage où sont venues s'échouer de nombreuses étoiles de mer.
Minutieusement et à force de grands moulinets, il les rejetait une à une à la mer....

Vers -500. D'autres estimations trouvées varient de - 3200 à + 850 (!), date à laquelle il fut traduit en arabe).

Bienveillance

L'on devrait toujours traiter les autres comme l'on souhaite être traité soi-même.

19e siècle

Conscience humaine

Ne souhaitez pas aux autres ce que vous ne souhaitez pas à vous-mêmes.

Développement humain

Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson.

vers -550

L'amour du prochain

On doit aimer son prochain comme soi-même, ne pas lui faire ce que nous voudrions pas qu'il nous fît.

vers -700

La bonté

La nature est bonne seulement quand elle ne fait pas aux autres quoi que ce soit qui n'est pas bon pour soi-même.

vers -500

La somme du devoir

Ceci est la somme du devoir : ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'ils te fassent. Ne blesse pas les autres de manières que tu trouverais toi-même blessante.

Le pouvoir de la coopération

Quand les toiles des araignées se réunissent, elles peuvent lier un lion.

Nos destins sont liés

Comme vous voulez que les gens agissent envers vous, agissez de même avec eux. Aucun d'entre vous ne croit vraiment tant qu'il n'aime pas pour son frère ce qu'il aime pour lui-même.

Pour comprendre...

Dis-moi et j’oublie, montre-moi et je me souviens, implique-moi et je comprends.

vers -500

Pour mieux vivre ensemble

N'offensez pas les autres, de sorte que vous ne soyez pas offensés.

Entre env. -30 avt notre ère et +10 de notre ère, env. 10-15 ans avant que Jésus ne s'exprime

Principe de base...

Ce qui est détestable pour toi, ne le fais pas à ton prochain. C'est là toute la loi. Le reste n'est que commentaire.

Quand le tigre se fait agneau

Plus on approche de l'ennemi, plus les tigres de cour deviennent agneaux.

Vers - 500 / -580

Reliance

Juste comme le désespoir et la douleur ne sont pas désirables pour vous, il en est de même pour tout ce qui respire, ou existe, vit ou a l'essence de la vie. Pour vous et pour tous, ceci n'est pas désirable, et douloureux, et répugnant.

Financement de la recherche

"La recherche a besoin d'argent dans deux domaines prioritaires: le cancer et les missiles antimissiles. Pour les missiles antimissiles, il y a les impôts. Pour le cancer, on fait la quête."

Compétences éco-citoyennes

Ensemble de sentiments, valeurs et capacités qui permettent un développement soutenable et durable. Compétences fondées sur le sentiment d'appartenance à la planète et au vivant, sur les valeurs du respect et de la considération du vivant, et sur un ensemble de capacités permettant de s'impliquer dans des gestes et actions qui protègent le vivant et l'univers, de contribuer à la paix et à la culture de la paix dans ce même but, et de développer des solutions créatives pour produire sans nuire.

Voir aussi: Compétences citoyennes.

2012

Critère pour être un pays développé

Un pays développé n'est pas un lieu où les pauvres ont des voitures. C'est là où les riches utilisent les transports en commun.

Guerres justes / guerres injustes

Une guerre juste est toujours une guerre injuste pour une des parties.

Le bonheur et le malheur se sèment

L'homme porte en lui la semence de tout bonheur et de tout malheur.

1902

Douter, croire ou... réfléchir

Douter de tout ou tout croire sont deux solutions également commodes qui, l’'une ou l'’autre, nous dispensent de réfléchir.

Prévoir et anticiper

L'’homme a perdu la capacité de prévoir et d'’anticiper. Il finira par détruire la terre.

Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours...

Les grands esprits ont toujours rencontré une opposition farouche des esprits médiocres.

Onéreuse ignorance

Si vous pensez que l'éducation coûte cher, essayez l'ignorance.
1 oct. 1986

L'humanitude

L'humanitude, c'est s'apercevoir qu'on est sur terre pour devenir quelqu'un.

nov. 2002

Souffrance et réalité.

Lorsque les illusions se heurtent à la réalité, lorsque les mensonges se heurtent à la réalité, on souffre. En dehors de cela il n’y a pas de souffrance.

Rompre le silence

Une femme opprimée par son mari, si elle ne fait rien pour mettre fin à cette situation, collabore avec lui. Rompre le silence, c'est déjà mettre fin à cette collaboration.

2005

Prendre confiance en acceptant ses sentiments

Un enfant qui a appris à percevoir ses propres besoins, qui sait qu’il peut expérimenter et développer toute la palette des sentiments, aura confiance en lui et dans son environnement.

2011

Notre véritable vocation...

Il nous faudra bien répondre à notre véritable vocation, qui n’est pas de produire et de consommer sans fin, mais d’aimer, d’admirer et de prendre soin de la vie sous toutes ses formes.

4 mars 2009

Ne pas sombrer ensemble jusqu'à l'absurde

D'une manière ou d'une autre, tous les peuples de la Terre sont dans la tourmente. Riches ou pauvres, arrogants ou soumis, occupants, occupés, ils sont - nous sommes - embarqués sur le même radeau fragile, en train de sombrer ensemble. Cependant, nous continuons à nous invectiver et à nous quereller sans nous soucier de la mer qui monte. Nous serions même capables d'applaudir la vague dévastatrice si, en montant vers nous, elle engloutissait nos ennemis abord.

Liberté d'expression et vote

Un des actes les plus importants de la liberté d'expression, c'est l'expression de son vote. Le non-vote est un acte d'abandon de la liberté d'expression.

Si l'homme est poussière...

"L'homme n'est que poussière, c'est dire l'importance du plumeau."

2004

Recommencer pour mieux comprendre

La vraie forme de l'intelligence, c'est comprendre qu'on n'a pas encore compris, et de faire le nécessaire pour comprendre quand-même.