Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Violence éducative

La violence éducative est une expression désignant toutes les formes de violences subies par des apprenants dans le cadre scolaire, familial ou autre, exercées, consciemment ou non, respectivement par une autorité scolaire (enseignant ou autre), une autorité parentale ou un éducateur au sens large.

Elle comprend les diverses formes de violence subies par les apprenants: physique, mentale, verbale, psychologique, morale, structurelle pour apprendre.

Les parents ou enseignants qui l'utilisent consciemment se sentent généralement justifiés: ils sont de l'avis que la violence éducative est le moyen pour assurer les apprentissages du savoir et du savoir-être. A leurs yeux, c'est un moyen en outre d'assurer leur autorité par la peur.

La "violence éducative ordinaire" (VEO) est celle utilisée au quotidien dans ce but, par opposition à celle qui s'exercerait par exception.

Date
Auteur
Source
2020
Graines de Paix
Dictionnaire en ligne paix/éducation, www.grainesdepaix.org

 

 

 

Les différentes formes de violence éducative

 

  • Les violences éducatives de nature physique
    Les coups, gifles, fessées, chicotte sont parmi les formes de violence éducative physiques, tout comme le refus d'autoriser une courte absence pour faire pipi. Ou de priver d'un repas ou de sommeil. Ou de priver de mouvement durant les heures d'apprentissage, alors que bouger stimule la circulation sanguine, nécessaire pour la concentration.
  • Les violences éducatives de nature verbale
    Toutes paroles qui diminuent les apprenants, alors même que l'éducation a pour but de les faire grandir, se développer et s'épanouir: moqueries, insinuations, insultes, dénigrements liés aux différences de genre, de culture, d'ethnie, de religion, de type socioéconomique, d'habiletés diverses et de handicap.
  • Les violences éducatives de nature psychologique
    Toutes violences verbales, non-verbales, allusives, écrites, visuelles,... qui abaissent sur le plan psychologique, provoquant honte et humiliation, affectant négativement par là les apprentissages, mais aussi les compétences personnelles à développer justement chez les apprenants - sa confiance en soi, son estime de soi, son image de soi, pourtant fondamentales au processus d'apprentissage.
  • Les violences éducatives de nature morale
    Toutes violences dans un but éducatif qui abaissent en public, voire qui calomnient, notamment devant les autres élèves.
  • Les violences éducatives discriminantes et/ou excluantes
    Toutes violences qui discriminent et/ou excluent un ou des enfants ou élèves par rapport à d'autres dans les actes éducatifs: favoritisme à la maison ou en classe, inégalités de traitement entre frères et sœurs, envers les apprenants lents, mais aussi envers les hyperdoués, entre élèves sages et remuants,... Ainsi, souvent, les élèves remuants se retrouvent exclus de la classe, voire de l'école - au détriment de leurs apprentissages.
  • Les violences éducatives résultant des classes en surnombre (+ de 30-35)
    Au-dessus de 25 élèves, il est quasi impossible d'offrir une attention égale à chaque élève. Or dans certains pays, il y a encore des classes approchant ou dépassant 50-100 élèves. Les derniers rangs sont systématiquement exclus du contact avec l'enseignant et de la possibilité de participer activement. L'éducation inclusive est alors quasi-impossible à réaliser: les élèves au fond sont privés de l'accès à l'éducation alors même qu'ils sont à l'école. Il en résulte une très faible capacité à lire, écrire, compter à la sortie de l'école primaire, qui est une violence dont les conséquences affecteront ces élèves toute leur vie.Voir éducation inclusive en cas de classes en surnombre pour des solutions possibles.

Les motifs utilisés pour justifier la violence éducative

Ceux qui exercent la violence éducative tendent à la justifier pour un ou plusieurs des motifs suivants:

  • c'est la norme généralisée
  • c'est la norme qu'ils ont eux-mêmes vécue, enfant, et ils ont pourtant appris
  • c'est le seul modèle d'autorité qu'ils connaissent - ils n'ont pas été familiarisés, ni sensibilisés ou formés aux modèles d'autorité positive - celles qui tirent l'apprenant vers le haut et favorisent son développement afin qu'il apprenne les savoirs et les savoir-être visés avec motivation.
Date
Auteur
Source
2020
Graines de Paix
Dictionnaire en ligne paix/éducation, www.grainesdepaix.org

 

 

 

 

 

Retrouvez-nous sur :

 

Navigation
Traductions